Du Colorado provençal à la Provence du Colorado: Episode 2

Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO

"Voyager vous laisse d’abord sans voix, avant de vous transformer en conteur" - Ibn Battuta,

Je vous l’avais promis, notre voyage sur les traces de la lavande provençale nous amène aujourd’hui à traverser l’Atlantique …

« Ladies & gentlemen, nous abordons notre descente vers le Nouveau Monde. Nous vous invitons à regagner votre siège et vous assurer que vos bagages à main sont situés sous le siège devant vous ou dans les coffres à bagages. La température extérieure actuelle à Denver est de 35 degrés, le ciel est dégagé avec un grand soleil … bienvenue au Colorado » 😊

[Le reportage photos vous attend juste après mon texte]

But first, coffee !

Samedi 26 juin – 9h du matin :

En chemin depuis 30 minutes, j’interroge Ulrich : « tu préfères avaler un breakfast de compet’ maintenant ou un déjeuner plus tard ? ».

Car oui, un des avantages (non négligeables) de notre mode de vie keto, c’est que nous n’avons pas besoin de planifier les repas. Tels nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, nous avons retrouvé cette capacité de nous adapter aux opportunités de pitance lorsqu’elles s’offrent sur notre chemin, le tout sans craindre l’hypoglycémie !

Finalement ni lui, ni moi n’insistons pour un petit déjeuner, traduisez un « steak and eggs » accompagné généralement de bacon que nous nous partageons. En revanche, une urgence commence à se faire sentir : trouver une source de caféine assez rapidement pour mon junkie ☕

Idaho Springs est en vue … Sauvés !

Mais avant l’heure de la confidence est venue …

Savez-vous ce que j’aime (entre autres) aux États-Unis ?  

Ces petits cafés sans prétention, parfois faits de bric-broc, mais reflétant avec sincérité l’âme de leur propriétaire, leur envie de créer un endroit de partage. On est très loin des Starbucks au décor aseptisé et standardisé.

Ici pas d’alcool, aucun risque de se retrouver nez à nez avec un type au comptoir déjà accompagné de son verre de blanc pendant que tu sirotes ton petit expresso un dimanche matin après ton marché … et pour une femme, ça n’a pas de prix 💛

Un jour peut-être aurai-je le courage de vous partager ce qui a tant nourri ma profonde aversion pour l’alcool et la dépendance qu’elle engendre, ruinant des vies, des familles.

Bienvenue à « The Frothy cup » !

C’est donc pour mon plus grand bonheur que je décide de notre escale ce matin-là dans un café vibrant de bonnes ondes : « The frothy cup ». Nous poussons la porte, humant cette odeur de café torréfié, je sens tous mes muscles se détendre, les soucis s’évaporer… oui, la vie est belle à cet instant. La jeune fille prend notre commande, puis avec un grand sourire et détendue (malgré l’heure de rush) elle entame la conversation me demandant si nous avons des plans pour le week-end.

Je lui confie alors que nous sommes justement en chemin pour le festival de la lavande à Grand Junction… elle s’enthousiasme, j’ai piqué sa curiosité et nous souhaite donc de profiter de ce weekend surement incroyable qui nous attend 🌻

Armés de nos mugs de café torréfié maison (« light » pour moi et « dark » pour Lui), nous quittons Idaho Springs, ancienne petite ville minière pour retrouver la célèbre et indispensable I70 qui traverse les Rocheuses d’est en ouest.

Sortie de route, Bambi & BBQ (les meilleurs travers de porc de ma vie !)

Midi approche déjà, je commence à jeter un œil à la carte pour découvrir les villes à venir sur notre chemin. Ensuite, je recherche vite faite sur Google pour les restaurants … rien de bien folichon, beaucoup de restauration de chaines.

En sortant un peu de notre itinéraire prévu, à l’écart sur une route de montagne dans un village en cul-de-sac du nom de Marble, une adresse de BBQ m’interpelle.

Mon intuition flaire la petite pépite hors des sentiers battus, je n’hésite pas. Ulrich quitte alors la grande route pour rejoindre le chemin qui s’enfonce dans cette vallée coupée du monde. En découvrant les maisons disséminées, il me glisse : « Si tu habites ici, c’est clairement que tu n’as aucune envie qu’on vienne te casser les c…. [compléter avec le mot manquant] ». Bien sûr, ses yeux pétillent d’envie !

6 miles plus loin et un freinage d’urgence pour éviter un Bambi affolé au milieu de la route… le village apparait et tout au bout de sa rue principale, l’adresse convoitée : Slow groovin BBQ.

Devant ce restaurant sorti de nulle part, il y a pourtant affluence. Les assiettes qui défilent sous notre nez me font dire que notre attente de 20 minutes sera largement récompensée. Pendant ce temps, les jeeps et autres véhicules tout-terrain se succèdent. Certains même avec le petit chihuahua blotti confortablement dans sa petite panière en tissu molletonné sur le siège arrière avec les enfants. Le coin est réservé aux amoureux du plein air : randonneurs et fans de bolides cohabitent simplement.

L’heure de passer commande arrive enfin … En « ribs girl », je craque pour les St Louis ribs, des travers de porc marinés à sec et cuits au barbecue, bien sûr sans Texas toast ni beans (haricots blancs à la sauce tomate). En échange, on triple ma portion de coleslaw sans même que je ne le réclame. Mais honneur aux protéines et avisons plus tard s’il reste de la place dans mon petit estomac pour les végétaux 😉

Et waouh, j’ai découvert ce jour le graal : les meilleurs travers de porc de ma vie (et croyez-moi j’en ai testé un bon nombre déjà aux États-Unis). Cette légère croute pas sèche, parfumée sans être trop chargée en épices et une chair fondante : je pense qu’il y avait là une précuisson lente à basse température au four ! Accompagnés du coleslaw et sa vinaigrette maison au lime, le combo était juste parfait !

Un parfum d'Auvergne au milieu des Rocheuses

Heureux de notre découverte, nous reprenons déjà la route avec tous les 50 kms de nouveaux paysages, tantôt minéral, tantôt végétal … jusqu’à l’apparition de quelque chose de différent de tout ce que nous connaissons déjà au Colorado. Moi qui déteste comparer la France lors de mes voyages, cette fois j’avoue spontanément à Ulrich « C’est marrant, le relief, la végétation, tout me fait penser aux paysages d’Auvergne ! ».

Puis c’est un décor digne d’Arcadia national parc qui se révèle à nous : un lac, des sapins, une atmosphère particulière …  une nature sauvage, grandiose. Un sentiment de sérénité m’envahit et me fait réaliser un peu plus combien nous sommes de bien piètres (et prétentieux) artistes face à Dame Nature !

Avant de quitter les montagnes, un slalom s’impose pour éviter à la sortie d’un virage ce cube de granit d’un mètre sur un mètre tombé surement il y a peu sur notre voie, et heureusement signalé par trois voitures en sens inverse. Le dernier conducteur ayant été jusqu’à sortir le bras de sa Porsche pour nous faire signe de ralentir … la bienveillance américaine.

Le paysage se dégonfle et c’est une vallée de vergers et vignes qui apparaît sous nos yeux, celle de Paonia, puis la ville de Hotchkiss avec sa main street déserte et son air de ville fantôme jusqu’à cette tache de couleurs surgie de nulle part sur ce mur plein de vie, de couleurs. Une belle œuvre d’art de rue, comme il en existe des millions dans ce pays.

Nous retrouvons un autre visage de l’Amérique que celui que nous côtoyons au quotidien à Boulder. Ici, on vit chichement, les jardins ont des clôtures, l’obésité m’apparait de nouveau avec violence. On est loin des maisons d’architecte de Boulder à six zéros, de ses jardins paysagés et sans clôtures, de ses start-up, de ses habitants minces et sportifs (plus qu’en France).

Je réalise un peu plus combien il m’est indispensable de vivre coupée de cette réalité mondiale où l’obésité et la maladie règnent. C’est à cette condition que je peux garder ma motivation, ne pas baisser les bras devant l’ampleur du désastre qui me donne trop souvent l’impression de vouloir vider l’océan à la petite cuillère avec toujours cette même question finale : « A quoi bon ? »

Mon esprit s’égare alors jusqu’à ce visage du Colorado, plat, désertique, minéral et au loin un rideau gris presque surréaliste annonçant « quelques gouttes ».

Breakfast keto & strike au Tour de France

Cedaredge, village perdu et son hôtel seront parfaits pour passer la nuit … Certes, à presque une heure de Grand Junction en voiture, mais au budget plus raisonnable que tous les hôtels plus proches et pris d’assaut durant le festival de la lavande. Voilà aussi une occasion de découvrir d’autres coins, d’autant plus que Grand Junction n’est la ville la plus sexy du monde 😉

Après une soirée dans la petite ville de Montrose puis une bonne nuit de sommeil, direction la salle du petit déjeuner.

Comme presque toujours, nous y trouvons un florilège de glucides : céréales, bagels, muffins, fruits, jus de fruits, et même le distributeur à pâte à gaufres pour les réaliser soi-même avec l’appareil en libre-service. N’oubliez pas surmonter le tout d’une bonne dose de sirop de maïs, beurre de cacahuètes, chantilly en bombe … les bikers assis à la table d’à côté « prennent des forces » et de quoi entretenir leurs formes, plutôt que leur forme.

J’ai toujours mal quand je vois ça, car je sais que beaucoup n’ont pas la moindre idée du mal qu’ils se font ni des solutions qui existent. Car oui, il y en avait une ce matin-là : l’omelette préparée minute par la personne responsable de l’espace breakfast. Après avoir listé tous les ingrédients qu’elle peut y incorporer : jambon, saucisses, poivron, fromage râpé … nous prenons presque la totale découvrant aussi une sauce composée simplement de tomates pelées. Avec un café, nous n’en demandons pas plus !

Au passage, je lève le nez vers la télé pour découvrir que le Tour de France (très suivi aux États-Unis) fait la une des actualités. Et mon homme amusé qui me dit « Ah ? T’es pas au courant ? » … « Euh bah non ! Je ne savais pas qu’il avait joué au bowling sur le peloton du Tour de France ! »

Après avoir lancé joyeusement un « Bonne journée » à nos amis bikers préparant leur monture pour leur périple du jour, nous décollons nous aussi direction la première étape de ce festival de la lavande : Belli Fiori farm.

Festival de la lavande: étape 1 ... Belli Fiori !

Je ne suis pas surprise par la taille réduite de cette exploitation, puisque tous les guides indiquent généralement le nombre de pieds de lavande de chaque ferme.

La propriétaire et son mari nous accueillent dans leur boutique-café. Ils nous apprennent que l’automne avec une neige tombée de manière précoce a mis en péril plusieurs variétés cette année.

Chez eux, nous découvrons 8 variétés françaises et 3 anglaises, les plus résistantes. Je demande par curiosité s’il existe des variétés endémiques … « Non, mais l’université du Michigan travaille sur des hybrides ».

A mon tour, je leur raconte alors les différentes variétés en France selon l’altitude et lui révèle que l’endroit où elles se plaisent est voisin du Colorado provençal. Un peu gênée de cette visite gratuite, je ne me vois pas repartir les mains vides. Un savon à barbe fait de l’œil à Ulrich, le sien est justement bientôt terminé, voilà qui tombe à pic. Nous y ajoutons un café surmonté d’un nuage de crème de coco infusé à la lavande à siroter sur leur terrasse, revisitée façon Mary Poppins avec tous leurs parapluies rouges.

L’heure est déjà venue de reprendre la route pour Palisade, entre vergers 🍑 et vignes 🍇 permis par des canaux d’irrigation, avec en point de mire notre prochaine étape sensorielle : Sage Creations Organic Farm … le clou de ce voyage !

#EnVoitureSimone 🚕

Nelly-Genisson-Frothy-cup
Nelly-Genisson-Frothy-cup-Colorado
Nelly-Genisson-Frothy-cup-Colorado
Nelly-Genisson-Frothy-cup-Colorado
Nelly-Genisson-Frothy-cup-Colorado
Nelly-Genisson-Frothy-cup-Colorado
La gratitude, valeur chère aux Américains 💛
Nelly-Genisson-I70-Avon-Colorado
Après avoir habité 20 ans à Avon en France, clin d'oeil dans les Rocheuses !
Nelly-genisson-Groovin-BBQ-Marble-Colorado
Nelly-genisson-Marble-Colorado-UTV
Nelly-genisson-Groovin-BBQ-Marble-Colorado
Nelly-genisson-Groovin-BBQ-Marble-Colorado
"Oh my God! " ... j'en bave encore 😋
Ulrich-Genisson
Mon homme amusé de la carafe d'eau dans une bouteille recyclée de whiskey (oui celui produit aux Etats-Unis prend un "e") !
Nelly-genisson-Groovin-BBQ-Marble-Colorado
La fameuse main street de Marble, CO ^_^
Nelly-genisson-Marble-Colorado
Nelly-genisson-Marble-Colorado
Nelly-Genisson-Street-art-butterfly
Art de rue en plein milieu de cette ville fantôme !
Nelly-Genisson-Road-Colorado
Je crois qu'il va pleuvoir...
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
Petit hôtel pour la nuit
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
"Sois le changement que tu désires voir dans le monde" ... mon mantra ❤️
Nelly-Genisson-Montrose-CO
Nelly-Genisson-Montrose-CO
Nelly-Genisson-Montrose-CO
Nelly-Genisson-Montrose-CO
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
Vous imaginez l'effet de cette vision sur moi 🤦‍♀️
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
Le distributeur de pâte à gaufres, le gaufrier avec le minuteur, les sirops au choix, la chantilly ... what else ?
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
Bah une petite omelette !
Nelly-Genisson-Hotel-Cederadge
Faudrait lui expliquer à la dame, c'est du vélo ... pas du bowling . Y'a pas besoin de faire strike 😅
Nelly-Genisson-Road-Colorado
Nelly-Genisson-Road-Colorado
Nelly-Genisson-Road-Colorado
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
L'oeuvre éphémère à la Mary Poppins !
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Les pieds qui ont survécu à l'épisode de neige précoce l'automne dernier
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Voilà maintenant vous saurez même qu'Ulrich n'utilise pas de gel ou mousse à raser mais un bon vieux savon à raser et un blaireau !
Nelly-Belli-Fiori-lavender-CO
Un nuage de coco infusé à la lavande ... un duo tout en douceur avec le café 🥥
Nelly-Genisson-Road-Colorado
Nelly-Genisson-Grand-Junction-Orchards-peaches
Les vergers, tels des oasis au milieu du désert, grâce à cette eau domptée !
Nelly-Genisson-Grand-Junction-CO-Wine
Quelques vignes aussi ...
Nelly-Genisson-Road-Colorado
La suite dans l'épisode 3 😉
Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email