Thanksgiving: merci la Vie !

Mon-premier-thanksgiving-pumpkin-pie-nelly-genisson

Jeudi 26 novembre 2020, mon premier Thanksgiving …

L’Amérique qui ne dort jamais, appuie exceptionnellement sur « Pause » pour se retrouver en famille (quitte à traverser tout le pays pour cela) et savourer un repas ponctué de dinde farcie, de mashed potatoes, de sauce aux cranberries et bien sûr de la célèbre pumpkin pie.

Même si voir la voisine partir retrouver sa famille m’a rappelé que la mienne était loin et que certains jours elle me manque, rien que de pouvoir vivre enfin cette fête ici, j’avais envie de dire « Merci ». Thanksgiving m’a toujours tellement inspirée et fait rêver !

Ce qui m’inspire tant ?
Cette capacité qu’ont les Américains (même dans les situations les plus désespérées) à rester optimistes et remercier la vie pour ces épreuves dont ils estiment retirer quelque chose de positif pour « grandir ». Ici l’échec n’est pas perçu comme négatif, mais plus comme un « apprentissage » pour faire mieux, autrement la prochaine fois et réussir à terme !
Serait-ce ça le secret du sourire et de la bonne humeur au quotidien des Américains ? 

Mon-premier-thanksgiving-coffee-grateful-nelly-genisson

Bien entendu, j’ai envoyé de jolies cartes aux personnes qui à mes yeux avaient contribué à mon bonheur cette année en leur disant simplement combien j’étais reconnaissante de les avoir dans ma vie. J’aime à ne jamais oublier ces personnes croisées sur mon chemin sans qui ma vie aurait peut-être pris un autre tournant. D’ailleurs, je n’attends pas Thanksgiving pour le faire, ce sont les occasions, mes sentiments à un instant T qui me guident.
Savoir être reconnaissant est l’une des conditions indispensables pour nous permettre de ressentir l’abondance dans notre vie, j’en suis convaincue.

Un sentiment de privilège et de gratitude m’a alors envahi.
Privilège d’être là où je le souhaitais (aux États-Unis, à Boulder), avec celui que j’aime, en santé, avec un toit sur ma tête, du chauffage, une société pas facile à gérer à 2, mais avec des projets, et une tarte céto maison qui embaumait notre petit appartement de ses effluves de cannelle. Sauf que nous ne serions que tous les 2 à en profiter.
J’ai alors réalisé que d’autres étaient surement aussi sans leur famille, mais dans le froid sur un banc, dans un parc.

Et au fond, Thanksgiving c’est cette incarnation du fameux « give back » si cher aux Américains : j’ai reçu, j’ai réussi, je donne pour aider à mon tour.

J’ai donc pris les parts de tarte qui restaient sur notre table, les ai emballées soigneusement pour aller les offrir à ceux qui devaient ressentir encore plus fort la solitude de la rue en ce jour si particulier ici.

Et croyez-moi ou non, ce fut l’une de mes plus chouettes journées ici à Boulder … Merci la Vie !

« Je te donne sans rien demander, la vie c’est déjà si compliqué » – Michel Berger-

Mon-premier-thanksgiving-donner-nelly-genisson
Mon-premier-thanksgiving-nelly-genisson
Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email